Dada à Zurich, un art de l'exil

16.02.2018

Dada à Zurich, un art de l'exil


Une intervention de Michèle Martel

Les artistes réunis sous le nom de Dada, en Suisse, il y a un siècle, ont posé une question qui doit pouvoir être réactivée aujourd'hui : comment l'art peut-il défaire puis forger une autre identité que celle qui semble assignée par notre lieu de naissance ? Pour ce faire, les jeunes artistes et auteurs qui se regroupent au Cabaret Voltaire de Zurich piochent pareillement dans toutes les productions artistiques qui sont à leur disposition ; celles de l'Europe bien sûr, des Amériques mais surtout celles de l'Afrique.

Michèle Martel est historienne de l'art, docteure de l'Université Paris I-Panthéon Sorbonne spécialiste de Hans Arp, des questions relatives à l'abstraction et au mouvement Dada. Enseignante depuis 1999 à Lille III, Université Paris-Est Marne-la-Vallée, Ecole du Louvre, Ecole Supérieure d'Art et Média Caen/Cherbourg et maintenant à ESACM, elle participe à un groupe de recherche qui s'intitule "Des Exils" et qui traite de la question des relations entre mobilité, identité et production artistique.

Rencontre / discussion organisée en collaboration avec l'Ecole Supérieure d'Art de Clermont Métropole.

____________________________________________________________

Plus d'informations :