03.02.2018 > 10.03.2018

Rêves de l'au-delà


Vue de l'exposition
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition
Vue de l'exposition

Exposition solo
Eliane Aïsso 

Écoute plus souvent les choses que les êtres, la voix du feu s'entend, entends la voix de l'eau. Écoute dans le vent le buisson en sanglot : c'est le souffle des ancêtres. Le souffle des ancêtres morts qui ne sont pas partis, qui ne sont pas sous terre, qui ne sont pas morts."
_ Bigaro Diop, Le souffle des ancêtres, 1960.

Cette exposition met en lumière, pour la première fois, les oeuvres hybrides d’Eliane Aïsso. Imprimées, grattées, lacérées : les oeuvres de la série Rêves de l’au-delà oscillent entre photographie et peinture selon l’artiste. Pour cette exposition, Eliane Aïsso a élaboré un nouveau langage plastique qui tend à brouiller les frontières entre les différents médiums.
Depuis 2016, Eliane Aïsso développe une réflexion autour de la notion d’unité. Selon elle, seules les traditions et les cultes parviennent à unir le peuple béninois, trop souvent déchiré. Pour l’artiste l’assin symbolise l’unité entre le monde d’aujourd’hui, celui des vivants et le monde de l’au-delà, celui des défunts. Elle explore les relations entre ces deux espaces. L’artiste accorde une place importante à la mise en valeur du patrimoine matériel et immatériel du Bénin.

L’exposition s’achève par une installation intitulée Assin yikonpensé comme un autel de défunts. Ici encore l’artiste s’essaye à de nouveaux médiums : la vidéo et la sculpture.

Tant dans sa technique que dans la thématique choisie, l’artiste aborde les entre-deux, ces zones de contacts qui ouvrent de nouvelles perspectives.