31.08.2019 > 16.11.2019

D'une courte voix du monde


Jean-François Boclé, J’ai traversé l’océan, Installation : vidéo de performance (4min 8s), photographies, Mas du non-retour, 2019.
Jean-François Boclé, J’ai traversé l’océan, Installation : vidéo de performance (4min 8s), photographies, Mas du non-retour, 2019.
Vue de l'exposition : D’une courte voix du monde
Jean-François Boclé, Sans titre, Dessins, 2019.
Kaloki Nyamaï, Matokengie Muno, Technique mixte 390 x 230 cm, 2019.
Sènami Donoumassou, 9 bougies, Dessins, 2019.
Sènami Donoumassou, 9 bougies, Dessins, 2019.
Jean-François Boclé, Sans titre, Série Manifiesto Bananero, Dessins, 2019.
Kaloki Nyamaï, Novala Nae, Technique mixte 213 x 216 cm, 2019.
Sènami Donoumassou, Memorial du vivant, Installation in situ : détecteur de mouvement, lampe ultra - violet, peinture fluorescente. 2019.

Exposition collective

Jean-François Boclé (Martinique), Sènami Donoumassou (Bénin) & Kaloki Nyamai  (Kenya)

« D’une courte voix du monde est du côté du murmure et même plus de l’extinction de voix. C’est la voix des sans voix.

Dans le murmure, il y a la proximité de la bouche et de l’oreille, une courte distance entre toi et moi. Il y a aussi quelque chose qui se joue, une zone de contact, entre ici et ailleurs »


                        _Jean-François Boclé